Bienvenue

Featured

Les Amis d’Akany Soa agit à Madagascar en faveur du développement rural durable, en apportant son soutien aux actions menées par Akany Soa, une association de villageois malgaches. Ses actions portent sur l’alimentation, l’élevage, les cultures potagères, l’hygiène, l’amélioration des conditions de vie, dans le respect de l’environnement.

Marché de Noël de Fresnes 2012

Les samedi 8 et dimanche 9 décembre 2012. La petite équipe qui a assuré l’an dernier la tenue du stand au long des deux journées souhaite des renforts pour cette année. Merci de faire connaître vos disponibilités !

Notre stand lors du Marché de Noël 2011

Soirée cinéma Malagasy – Jeudi 22 novembre 2012

Soirée consacrée au cinéma malgache dans le cadre du festival
CINE REGARDS AFRICAINS – 6ème édition

AU PROGRAMME, 2 FILMS :

18h15
QUAND LES ETOILES RENCONTRENT LA MER
De Raymond Rajaonarivelo
(Madagascar, fiction, 1996, 81min, VO malgache/français, sous-titrée en français)

Synopsis :
Selon la croyance malgache, un enfant né un jour d’éclipse de soleil possède une force incroyable de destruction et, pour qu’il ne détruise pas ses semblables, il doit subir l’épreuve du parc à boeufs.

Le film sera suivi d’un débat avec le réalisateur Raymond Rajaonarivelo

20h15
INTERMEDE : Buffet malgache préparé par l’association « Les Amis d’Akany soa »

21h00
L’OPERA DU BOUT DU MONDE
De Marie-Clémence et César Paes
(Madagascar, documentaire, 2012, 96 min, VO malgache/français, sous-titrée en français)

Synopsis :
Un road movie historique dans les coulisses de l’opéra Maraina, entre La Réunion, Madagascar et… Paris, pour découvrir en musique l’histoire des premiers habitants des îles de l’Océan Indien.
Ce documentaire est en avant-première de sa sortie nationale le 28 novembre, pour en savoir davantage et découvrir les coulisses, consulter le site officiel : http://www.operaduboutdumonde.com/

Le film sera suivi d’un débat avec Marie-Clémence et César Paes

Tarif unique pour les 2 films : 5,10 €

Venir à la MJC de Fresnes :
MJC de Fresnes, espace Louise Michel
2 avenue du Parc des Sports
94260 Fresnes
http://mjcfresnes.org/

A côté de la piscine municipale et du Parc des sports
Antony RER C : Chemin d’Antony
Depuis RER B Antony : bus 286, arrêt 8 mai 1945
Bus 396: arrêt Pasteur
Bus V2, arrêt 8 mai 1945
Voir sur la carte

 

Nouvelles reçues de Faratsiho

Marie-Jeanne et Olivier envoient régulièrement des comptes rendus de la vie et de l’organisation de l’association villageoise : installation d’ « antennes » pour les hameaux trop éloignés, repas trimestriels, budget : tous ces documents sont à disposition

Avancement de la construction : le gros œuvre sera terminé à la mi-octobre, avec l’achèvement des pignons, et la phase de la toiture pourra commencer.

Le dossier de demande de subvention à l’ambassade de France a été déposé en septembre. Réponse attendue en deux temps : 22 octobre pour un premier comité de sélection des dossiers, réponse définitive le 9 novembre pour les dossiers retenus en première instance.

Voyage 2012 des Amis

Marie-Noëlle Hamel et Françoise Phliponneau seront à Madagascar du 5 octobre au 2 novembre prochains. Elles nous rapporteront de précieuses informations sur la manière dont se développe Akany soa à Faratsiho et aideront Marie-Jeanne dans le recrutement pour 2013 d’une animatrice de la maison familiale d’éducation.

Une réunion sera organisée à leur retour pour qu’elles puissent rendre compte de leur voyage. La date n’en est pas encore fixée mais sera communiquée dès que possible.

LA MAISON FAMILALE D’EDUCATION (MFE)

LA MAISON FAMILALE D’EDUCATION

Jusqu’à présent, les formations ont eu lieu ponctuellement sur une journée, dans les locaux de la Mission Catholique de Faratsiho. Or l’habitat étant très dispersé, dans une région escarpée, sans infrastructure routière viable, la plupart des adhérents marchent pendant plusieurs heures pour assister à ces rencontres. Cela limite le nombre de participants et oblige à restreindre le contenu des formations à quelques heures.
L’association souhaite mettre en place de véritables stages de formation, durant plusieurs jours, afin de permettre aux jeunes couples et aux jeunes gens d’expérimenter par eux-mêmes, dans de bonnes conditions, les techniques proposées par Marie-Jeanne et les formateurs.
L’idée est de construire un centre de formation, dont l’architecture et les équipements soient à la fois proches de l’habitat traditionnel, et innovants, en faisant la preuve qu’il est possible, avec peu d’investissements, d’améliorer les conditions de vie, d’hygiène et de respect de l’environnement (économie du bois de cuisson, gestion des sanitaires, collecte de l’eau…). L’objectif est qu’en rentrant chez eux, les villageois puissent transposer les techniques et les savoir-faire découverts pendant le stage.
Le centre sera pourvu d’un jardin potager, et d’un poulailler.

A l’automne 2009, la municipalité de Faratsiho a cédé à Akany Soa un terrain de 50m x 100m, à 2,5 km de la bourgade de Faratsiho, dans le petit village de Miadanandriany. C’est un site que les habitants connaissent bien, car il jouxte le terrain de football !
La route qui s’y rend est praticable pendant la saison sèche.
La présence probable d’une nappe phréatique est susceptible d’alimenter le centre en eau potable. Dans un premier temps, un puits situé dans l’enceinte de l’école primaire, non loin de là, pourra alimenter le centre.
Les adhérents d’Akany Soa ont d’ores et déjà investi le site, en y plantant des arbres fruitiers. La prochaine étape devrait être la pose d’une clôture pour protéger les cultures des animaux en quête de nourriture.
Le premier bâtiment édifié sera une petite maison pour loger le gardien, indispensable pour éviter les vols de matériaux pendant les travaux de construction. Cette maison, bien que de superficie limitée pourra accueillir les premières formations.

Un avant-projet architectural a été réalisé par « les Amis d’Akany Soa » [PROJET DE CONSTRUCTION].
Un chef de projet a été embauché en début d’année 2011 pour mener à terme la construction.

La première pierre – été 2011

Voici comment les choses ont avancé :
La somme de 10 000 €, correspondant à la première tranche de travaux (mur de clôture+puits+ abri de gardien) et aux salaires et frais de fonctionnement a été envoyée en avril 2011. Les contrats pour la réalisation des travaux ont été signés avec les artisans retenus, les matériaux commandés, les travaux devant débuter en juillet, avec une collaboration des villageois. Olivier vient de nous informer que le puits a été creusé.
La présence en France de Marie-Jeanne jusqu’en mars a permis de nombreuses discussions pour préciser le projet.

Puis, en avril, Pascale Borgies a passé 15 jours à Antsirabé et Faratsiho (découvrir Le Voyage de Pascale en image). Elle a pu longuement y rencontrer les adhérents et le bureau d’Akany soa, ainsi que les salariés, notamment Olivier, le chef de projet.
Elle nous a fait part à son retour de la nécessité, pour la crédibilité du projet et la motivation des adhérents et des partenaires, de démarrer le plus tôt possible la construction d’un lieu de formation, même si, étant donné nos possibilités financières, il faut prévoir plusieurs étapes.
A la suite de toutes ces réflexions et discussions, le principe d’une construction modulable et évolutive a été retenu.

La première phase est la construction d’une maison, qui permettra d’accueillir, dès cette année, 4 femmes avec leurs enfants, pour une semaine de formation. Cette maison, très simple, comprendra 2 chambres, une salle de réunion (pour permettre d’organiser les rencontres/formations mensuelles « tout public »), une salle de bain, un bureau, ainsi qu’une grande cuisine disposée de manière à pouvoir ultérieurement servir à d’autres futures maisons. Séparément, selon les habitudes du pays : 2 WC, a priori fonctionnant avec des fosses septiques.
Selon les premiers devis reçus, cette première construction opérationnelle représente un coût de 15 000€.

Le début de la construction du bâtiment – été 2012

La construction du bâtiment a démarré début juillet, après les ultimes ajustements sur la manière dont les villageois vont s’organiser pour leur participation au chantier. Comme sur le calendrier prévisionnel établi par Olivier, le chef de projet, le gros oeuvre devrait être achevé avant la saison des pluies et l’ensemble de la construction en décembre. Après la validation des plans définitifs, nous avons versé une première somme de 8000 € pour la première tranche des travaux et nous nous sommes engagés à verser le reste des fonds nécessaires (7730 €), au fur et à mesure de l’avancée du chantier, sur justificatifs.
L’aménagement et l’exploitation du terrain de 5000 m2 ont commencé depuis le début de l’année, avec, notamment, des plantations d’arbres fruitiers. Les animateurs agricoles, Gérard et Nelson, sont chargés de l’organisation de l’exploitation maraîchère. Le maire de Faratsiho a fait don d’une parcelle qui permet d’aménager un accès public au terrain.

Découvrir l’Evolution de la Construction en image

La recherche de fonds en  2012

Marie-Jeanne et Olivier ont rencontré à plusieurs reprises les conseillers du service de coopération de l’ambassade de France à Tananarive. Ceux-ci, après leur visite à Faratsiho l’été dernier, continuent à être très intéressés par le projet d’Akany Soa et tout à fait prêts à apporter leur soutien. D’une part en termes de conseils pour l’élaboration, le suivi et l’évaluation des actions. D’autre part ils ont évoqué la possibilité d’un financement via le FSD (Fonds social de développement) précisément destiné à soutenir les microprojets de développement portés par des associations malgaches. Un dossier de demande a donc été déposé par Akany Soa le 10 septembre : ce serait évidemment une excellente chose que l’association obtienne ce financement ! Etant donné que les fonds sollicités correspondent à l’équipement (mobilier, matériel ménager, pédagogique, horticole…) et à une participation à la construction, cela permettrait de démarrer dans les meilleures conditions les activités de la MFE. La réponse est espérée avant la fin de l’année. En attendant, il nous faut prévoir deux scénarios pour organiser et financer les activités du centre dès le début 2013 : le premier avec le soutien financier du FSD, l’autre avec les ressources propres d’Akany Soa et des Amis. A suivre donc…
L’élaboration du dossier FSD a été l’occasion d’un important travail de rédaction et de nombreux échanges entre nos deux associations. Cela nous a permis de mieux préciser comment les différentes actions menées jusqu’à présent et celles qui sont prévues s’articulent de façon cohérente dans un projet global de développement, autour d’objectifs mesurables. L’ensemble du dossier, intitulé « Projet d’appui à l’hygiène et à l’autosuffisance alimentaire dans le district de Faratsiho : création d’une maison Familiale d’éducation », est à la disposition de toutes les personnes qui souhaiteraient le consulter – ici.
Les conseillers de l’ambassade ont beaucoup insisté sur l’importance d’établir des partenariats, ce qui a conduit Marie-Jeanne et Olivier à de nombreuses démarches et rencontres pour établir ou consolider les collaborations autour du projet. Cela concerne les autorités administratives et sanitaires de Faratsiho et d’Antsirabé, mais aussi les communautés religieuses en charge de formations familiales.
Voir notre article PARTENARIAT

Le repas des Amis – mai 2012

Marie-Jeanne a séjourné en France en avril et mai, pour des retrouvailles avant tout familiales et amicales.Mais les échanges autour d’Akany Soa ont aussi tenu une grande place ! Elle a assisté à la conférence sur les jardins du 21 avril ; le 13 mai, nous avons organisé avec elle un repas festif qui a permis à plus d’une cinquantaine de ses amis de se régaler de délicieuses spécialités malgaches… et de sa présence ! En prime, cela nous a permis de recueillir un bénéfice appréciable : merci à tous les participants !

Repas malgache et festif en l’honneur de Marie-Jeanne – 13 mai 2012

Le verre est levé en l’honneur d’Akany Soa et de ses Amis- 13 mai 2012

Conférence Jardiner au naturel

Le printemps est installé et une conférence sur le jardinage arrive à grands pas pour lui faire honneur. A vos balcons et vos parterres de fleurs, jardiner au naturel n’a rien de compliqué, au contraire, simple et accessible pour nous gens de la Ville !

Cette conférence sera animé par Daniel Chollet formateur en espaces verts et renouvellement des sols et des écosystèmes.

Elle se tiendra à Fresnes ce samedi 21 avril à partir de 14h, à la maison de quartier Aimé Césaire
Voir l’accès plus bas

Libre participation au profit de l’association.

Daniel Chollet est formateur en espaces verts et conférencier pour le développement durable en espaces verts et jardins (renouvellement des sols et écosystèmes, Label Vert).
Il organise également des stages pour “Jardiner avec les techniques de Bois Raméal Fragmenté (BRF*, copeaux d’élagage) et les insectes auxiliaires”, toute l’année.

https://www.facebook.com/daniel.chollet11

ACCES
En bus : 187 et 184 arrêt Charcot Zola.
En voiture :
> en provenance du sud et de l’est :
A 86 sortie Fresnes, passer le rond-point de la sortie avec feux, puis tout droit et au prochain feu, tourner à droite (rue Emile Zola). Puis au panneau stop à 300 m, se garer à droite dans le parking face aux commerces (ou pas loin). La maison de quartier Aimé Césaire est à côté de la BNP, en face du parking.
> si vous venez de l’ouest : A 86 Sortie Fresnes, tout droit et passer le rond-point avec feux, monter tout droit et deuxième feu (premier carrefour) à gauche, rue Emile Zola. Puis au panneau stop à 300 m, se garer à droite dans le parking face aux commerces (ou pas loin). La maison de quartier Aimé Césaire est à côté de la BNP, en face du parking.
> de Paris : Périph, Porte d’Italie, puis A6b, sortie n°3 Rungis. Au rond-point à droite, dir. Chevilly. Deuxième feu (premier carrefour), tout droit puis au feu à gauche. Passer un dos d’âne et à droite puis deuxième à gauche. Au bout, parking à gauche en face des commerces, dont la BNP. La maison de quartier est juste à côté !

L’ASSEMBLEE GENERALE DU 4 FEVRIER 2012 – compte-rendu

41 adhérents étaient présents ou représentés

Bilan de l’association malgache « Akany Soa ».

AKANY SOA nous ayant transmis un bilan détaillé des activités de l’association malgache (document ci-joint), pour l’année 2011, ainsi que leurs objectifs pour l’année 2012, nous commençons par lire ce document. Il nous donne une bonne idée de la vitalité de l’association, des avancées et des difficultés rencontrées.

La lecture est agrémentée par la projection de photos correspondant aux différents paragraphes.

Les membres des « Amis d’Akany Soa » se posent les questions suivantes :

  • Le plan proposé par Gérard pour l’organisation du terrain (localisation des zones d’évacuation des eaux usées, d ’élevage des poulets, et de compostage par rapport au puits et aux habitations) a-t-il été accepté ?
  • L’accès à l’entrée du terrain se fait-il sur des terrains publics ou privés ?
  • L’état du chemin menant au terrain permet-il l’acheminement des matériaux de construction ?
  • La cuisine va-t-elle être équipée par des cuiseurs économes ? Quel usage les associés qui en ont acheté, en font-ils ? Les formations vont-elles permettre aux stagiaires de mieux les utiliser ? (bois sec, petits morceaux, bonne installation des marmites sur le foyer…)
  • Un abri est-il prévu près du bâtiment pour stocker le bois et le faire sécher ?

Rapport d’activité et rapport financier des « Amis d’Akany Soa ».

Françoise Ballanger,  présidente de l’association, présente le rapport moral de l’association, et en l’absence excusée de notre trésorière Pascale Borgies, le rapport financier est présenté par Laurent Chaumont (cf. documents ci-joints).

Les deux rapports sont adoptés à l’unanimité des membres présents et représentés.

Il est suggéré de faire apparaître dans le bilan financier l’aide en nature apportée par la municipalité de Fresnes : mise à disposition gracieuse de salles municipales pour nos rencontres, ainsi que de l’emplacement sur le marché de Noël.

Sur proposition du conseil d’administration, l’assemblée adopte à l’unanimité des membres présents et représentés le principe du maintien de la cotisation à 15 euros. Chaque adhérent pouvant compléter sa cotisation par un don du montant de son choix.

Election du conseil d’administration.

Sont soumis au renouvellement de leur mandat les membres suivants du conseil d’administration : Yves BALLANGER,  Lalaïna RAHARISON. Ils sont à nouveau candidats. Ils sont réélus à l’unanimité.

Marie-Claude MARTEL a souhaité se désengager du Conseil d’administration, mais suit toujours avec intérêt la vie de l’association.

Un appel à candidature est lancé,, sans réponse positive des présents.

Le conseil d’administration est ainsi composé : Françoise BALLANGER, Yves BALLANGER , Pascale BORGIES, Laurent CHAUMONT, Marthe JOLLIVET, Maritje LOURME, Benoa RAHARISON, Lalaïna RAHARISON, Marie-Jeanne RAZANAMIALY.

Par ailleurs, le conseil d’administration a besoin de soutien pour assurer les différentes manifestations dans lesquelles l’association est impliquée. Plusieurs membres acceptent de participer activement à des actions ponctuelles : Claire Lefebvre, Sandie Pugnet , Madeleine Lemaire, Françoise Jordan… Nous recherchons encore d’autres volontaires !

 Echanges, projets et résolutions.

Les échanges entre Pascale Borgies, notre trésorière et Olivier Randrianiaina, le chef de projet, font apparaître que la trésorerie malgache devrait leur permettre d’être auto-suffisants, cette année,  pour les dépenses liées au fonctionnement de l’association (salaires, frais de déplacement, etc…). Nous ne votons donc pas de financement sur ce poste. Il est possible que les associés malgaches trouvent eux-mêmes de quoi financer ce poste à l’avenir : subventions locales, via l’ambassade (Olivier a envoyé un mail la veille de notre AG rendant compte d’un rendez-vous à l’ambassade de France à Antananarivo : de telles subventions sont envisageables pour 2012); vente des produits du centre, vente d’artisanat.

Une longue discussion a ensuite lieu autour du financement du bâtiment. Le rapport financier et le devis transmis par Akany Soa, montrent qu’il nous manque, à ce jour, près de 6000 euros pour financer totalement la construction. Une campagne intensive d’adhésions rapides, et une subvention de la municipalité fresnoise à hauteur de notre demande, permettraient de rassembler cette somme. C’est probable mais nous n’en sommes pas certains.

Devons-nous donner notre feu vert pour le démarrage du chantier aux associés malgaches, au risque de ne pouvoir assurer les paiements ? Devons-nous attendre d’avoir récolté la somme manquante, au risque de reporter la construction à l’année suivante (le climat local rend la construction impossible plusieurs mois par an), et d’émousser les bonnes volontés locales ?

Au vu du planning de décaissement établi par Olivier, il apparaît que notre trésorerie actuelle permettrait le financement des trois premières étapes. Nous souhaitons faire préciser à quoi correspondent ces étapes. Sera-t-il possible d’interrompre la construction en cours de route, si nécessaire, sans nuire à la qualité du bâtiment ?

Puisque cette construction est une étape majeure dans la vie de nos deux associations,  les adhérents de « Les Amis d’Akany Soa » votent à l’unanimité la résolution suivante :

« L’association Les Amis d’Akany Soa   finance la construction d’une maison d’éducation familiale, sur la base du devis de 15730 euros. Elle donne l’accord à  Akany Soa  de commencer la construction dès que cela sera possible pour eux (début du printemps sans doute). Les décaissements se feront successivement selon le planning établi ».

Cette résolution est assortie d’un engagement à rassembler dans les tout prochains mois la somme manquante pour la totalité du financement. Un appel à cotisation rapide et aux dons va être réalisé très prochainement, en insistant sur l’urgence de rassembler des fonds dès les premiers mois de l’année, et de façon conséquente. Cette campagne d’adhésions, la subvention municipale demandée (2000 €), le soutien promis par le Rotary de Lens et les actions menées dans les mois à venir, devraient nous permettre d’atteindre l’objectif. Sinon, une relance sera faite aux adhérents pour solliciter des dons exceptionnels. Un adhérent propose d’effectuer un prêt à taux zéro. D’autres semblent en mesure de le faire également.

« Les Amis d’Akany Soa » poursuivent la recherche de subventions, notamment auprès du Conseil Général.

Chaque adhérent est invité à parler de l’association autour de lui et à chercher des parrainages de Clubs ou d’associations culturelles, apportant leur soutien financier à des projets comme le nôtre.

Marie-Jeanne est en France de fin mars à début juin. Nous comptons profiter de sa présence pour réunir tous ses amis, (et les amis de ses amis, et nos amis aussi !), autour d’un repas malgache, un dimanche midi. Le repas sera payant. Le bénéfice sera intégralement utilisé pour la construction de la maison.

L’association est présente en 2012 au forum des Associations (9 septembre) et au marché de Noël (8 et 9 décembre). Nous vendrons de l’artisanat malgache.

Si vous souhaitez  vendre autour de vous (dans vos familles et réseaux) de l’artisanat malgache, au profit de l’association, c’est possible ! Nous contacter.

Dans le cadre du festival « Ciné regards africains » qui a lieu dans l’agglomération du Val-de-Marne en novembre, un film malgache devrait être projeté à la MJC de Fresnes. Nous  y tiendront un stand.

Une conférence sur « le jardinage au naturel » devrait avoir lieu au mois de mars, au bénéfice de l’association. La date vous sera confirmée très vite. Si vous connaissez des amateurs de jardinage, invitez-les !

Marie-Noëlle Hamel projète d’aller à Faratsiho à l’automne, selon les besoins de l’association. Peut-être aura-t-elle la mission de nous représenter pour l’inauguration du bâtiment. C’est ce que nous lui souhaitons !